Votre assurance auto à 11€ / mois, c’est possible !

L’assurance auto temporaire

Vous êtes ici : Mon Auto Assure > Assurance au tiers > L’assurance auto temporaire

De nos jours, de plus en plus de Français se tournent vers les contrats d’assurances temporaires pour leur automobile. Quelles sont leurs raisons de choisir un tel contrat ? En quoi leurs sont ils profitables ? Y a t il des inconvénients ?

Assurance voiture à partir de 11 €

Vous hésitez encore ? Prenez 3 minutes pour comparer des centaines d’offres.

Qu’est ce que l’assurance auto temporaire ?


Comme son nom le laisse penser, l’assurance auto temporaire se définit principalement par une durée de validité très limitée dans le temps. Elle s’oppose ainsi aux autres contrats plus classiques qui sont le plus souvent conclus pour une durée d’une année et renouvelés de façon automatique à l’issue de leurs échéances. Dans un contrat auto temporaire, la durée de la couverture est définie à l’avance entre le souscripteur et l’assureur. Celle ci peut très bien n’être que d’une seule journée. Vous devez être averti que pour quitter le territoire national avec votre véhicule, vous aurez l’obligation de vous assurer pour une durée minimale de trois jours.


Sachez enfin que la plupart des grands acteurs de ce marché acceptent de porter la limite maximale de cette durée de couverture jusqu’à 90 jours (soit trois mois). Vous l’aurez compris, l’assurance auto temporaire est véritablement un type de contrat à part entière qui ne doit pas être confondu avec les autres types de contrats aux caractéristiques différentes (par exemple l’assurance auto au kilomètre).

A qui s’adresse t’elle en priorité ?


Potentiellement le public qui pourrait être intéressé par un contrat d’assurance auto temporaire est large. En effet, il existe de très nombreux cas pour lesquels s’assurer pour une longue période est absolument inutile. Voici quelques exemples concrets afin d’illustrer ce propos :

En cas de difficultés avec votre contrat auto actuel (suspension, résiliation)


Chaque souscripteur peut rencontrer un jour des problèmes de trésorerie l’obligeant à ne pas régler dans les temps impartis sa cotisation. Si 30 jours après l’envoi d’une mise en demeure, vous n’avez toujours pas solutionné le problème alors votre assureur suspendra votre contrat. En clair, à partir de ce moment, votre véhicule ne sera plus assuré. Beaucoup de personnes dans ce cas se tournent alors vers l’assurance auto temporaire afin de continuer à utiliser leur véhicule.

En cas d’utilisation ponctuelle d’un autre véhicule non assuré


Vous n’êtes pas sans savoir qu’un véhicule (non roulant régulièrement) remisé dans un lieu privatif et sécurisé ne doit pas être nécessairement assuré. Donc imaginez désormais que vous possédiez un véhicule de collection dans votre garage et que vous ayez envie d’en profiter lors d’une ballade le temps d’un week-end. Pour l’assurer, vous choisirez alors un contrat temporaire.

En cas d’importation d’un véhicule


Si vous venez d’acquérir une voiture à l’étranger il est alors fort probable que celle-ci possède une immatriculation temporaire. En attendant d’obtenir son certificat définitif d’immatriculation, vous pourrez tout de même jouir de votre véhicule en l’assurant de manière temporaire.

En cas de voyage dans un pays non couvert par votre contrat auto actuel


Un contrat "classique" d’assurance pour votre véhicule ne s’applique pas à l’ensemble des pays du monde. Si vous voyagez avec votre voiture à l’étranger, jetez un oeil à votre carte verte ! Vous y verrez la liste des pays inclus et exclus par votre couverture. Pour ces derniers, vous aurez alors l’obligation de souscrire un contrat auto temporaire. Bien évidemment, il en est de même pour tout conducteur étranger n’étant pas assuré lorsqu’il voyage en France.

Les couvertures de l’assurance auto temporaire


De manière générale, vous retrouverez uniquement l’ensemble des garanties de base d’un contrat auto. La couverture de l’assuré restera donc au minimum fixé par la loi, à savoir "au tiers". Le conducteur sera ainsi couvert par la responsabilité civile et bénéficiera également d’une protection juridique.


Notez tout de même qu’il vous sera possible de souscrire à des options telles les garanties corporelle du conducteur, assistance et dépannage ou encore dommage. Si vous voyagez à l’étranger, votre assureur vous incitera fortement à ajouter ces options à l’assurance auto temporaire.

Prix des assurances auto temporaire


Autant vous l’avouer tout de suite, un contrat auto temporaire impliquera forcément un montant de cotisation plus élevé qu’un contrat à long terme pour une même durée de couverture. Ainsi la cotisation d’un tiers de votre contrat annuel sera moins élevée que celle d’une assurance temporaire de quatre mois. C’est pourquoi il n’est pas du tout intéressant financièrement parlant de cumuler les contrats courtes durées. Rappelez vous que cette solution doit uniquement restée occasionnelle. Concernant les options évoquées un peu plus tôt, vous constaterez qu’elles subissent aussi cette inflation par rapport à une assurance auto annuelle. N’hésitez donc surtout pas à utiliser les comparateurs en ligne d’assurance et à faire jouer la concurrence. Enfin, dernier détail à connaître : une assurance auto temporaire ne vous permettra pas d’améliorer votre coefficient bonus-malus.


Voici un ordre d’idées des prix pratiqués pour ces contrats temporaires :

  • Pour une couverture d’1 jour = 11 €
  • 2 jours = 22€
  • 3 jours = 30€
  • 1 semaine = 50€
  • 1 mois = 200€

Prix des assurances auto temporaire


Ce type de contrat ne sera pas accessible à tous les conducteurs. En effet, vous devrez être nécessairement âgés de 21 ans minimum et être possesseur du permis de conduire depuis au moins deux ans à la date de signature du contrat. Les conditions varient d’un assureur à l’autre. Par exemple, certaines n’assurent pas les personnes de plus de 70 ans avec un contrat temporaire.


Votre assureur vous demandera une copie du certificat d’immatriculation du véhicule, qu’il s’agisse du vôtre ou pas. Vous fournirez également une copie de votre permis de conduire en cours de validité et permettant de circuler sur le territoire français. A certaines occasions, il vous sera exigé d’effectuer une déclaration sur l’honneur concernant vos éventuels antécédents comme les sinistres (responsables ou non) ou les infractions.