Votre assurance auto à 11€ / mois, c’est possible !

Protection juridique auto

Vous êtes ici : Mon Auto Assure > Assurance au tiers > Protection juridique auto

La protection juridique auto vous couvre dans de nombreux cas de conflits et litiges concernant votre voiture. Cela peut être un litige lié à l’achat d’une voiture, un conflit avec un tiers ou l’obtention de dommages et intérêts, suite à un accident de la route dont vous n’êtes pas responsable.

Assurance voiture à partir de 11 €

Vous hésitez encore ? Prenez 3 minutes pour comparer des centaines d’offres.

Qu’est-ce que la protection juridique auto ?

La protection juridique auto est liée à votre assurance voiture. Elle ne couvre donc que les aspects juridiques liés à celle-ci. Il faut bien la distinguer de la responsabilité civile, qui assure les dommages causés à des tiers. La protection juridique intervient en cas de litige. Cette dernière vous offre les conseils et l’assistance de juristes et avocats et ce gratuitement.

Souvent présente dans les formules au tiers. Il faudra vérifier sa présence dans les conditions générales ou particulières de l’assureur.

Dans quels cas la protection juridique est-elle utilisable ?

Les cas où la protection juridique peut s’appliquer sont assez nombreux. On peut citer :

  • Un litige lié à l’achat d’une voiture d’occasion dans un garage, en cas de malfaçon non mentionnée par le vendeur.
  • Un conflit avec un tiers suite à un accident de la route.
  • Une action au tribunal contre un garagiste qui a détruit votre véhicule.
  • Une contestation de retrait de points du permis de conduire.

Retenez également que la plupart des contrats couvrent aussi vos ayant-droits pour tous les litiges concernant le véhicule assuré. Il peut s’agir de votre conjoint ou de vos enfants.

Que couvre la protection juridique auto ?

La protection juridique auto peut couvrir de nombreux frais en cas de litige :

  1. D’éventuels frais d’expertise à la suite, par exemple, de la découverte d’une malfaçon sur la voiture que vous venez d’acheter ou d’une réparation mal exécutée par votre garagiste.
  2. Les frais de procédure si vous intentez une action en justice
  3. Les frais d’avocat si vous avez besoin d’être représenté par un professionnel du droit.
  4. La plupart des protections juridiques auto vous donnent accès à un numéro d’appel. Vous pourrez joindre facilement des conseillers juridiques qui vous conseilleront et vous orienteront.

Protection juridique auto : seuil d’intervention et plafonds de prise en charge

La protection juridique auto affiche un certain nombre de restrictions. Toutes ces limitations doivent figurer noir sur blanc sur votre contrat pour être valides.

  • Des seuils d’intervention : si le montant du litige est inférieur à une certaine somme, votre assureur peut ne pas intervenir.
  • Des plafonds de prise en charge. Ils peuvent s’entendre par dossier ou par année calendaire. Si les frais de la procédure dépassent ce plafond, vous devrez payer le surplus.
  • Certaines protections juridiques auto ne couvrent que les frais liés à des litiges survenus en France. Si vous devez voyager dans d’autres pays avec votre voiture, renseignez-vous sur les moyens d’étendre votre couverture.
  • Certains contrats prévoient également un délai de carence avant de pouvoir entrer en action. C’est-à-dire que, pendant quelques semaines ou mois après avoir souscrit, vous n’êtes pas intégralement couvert. Cela concerne souvent une partie des garanties, notamment les plus couvrantes.

Protection juridique auto ou contrat séparé ?

Souvent incluse dans votre contrat d’assurance auto, la protection juridique voiture vous permet d’être couvert à moindre coût en cas de litige ou conflit. Mais il peut être avantageux de souscrire un contrat de protection juridique séparé pour plusieurs raisons :

  1. Bénéficier d’une protection qui s’étend à tous les domaines de votre vie : consommation, santé, conflit avec un employeur...
  2. Prétendre à un plafond de prise en charge plus élevé.
  3. Être indépendant de votre assureur en cas de conflit avec celui-ci. Ce genre de mésaventure peut arriver : refus d’indemnisation, résiliation sans motif valable, application d’un malus sans raisons apparentes...

Même si une protection juridique séparée revêt de nombreux avantages, gardez à l’esprit qu’elle sera plus onéreuse qu’une protection juridique auto accolée à votre contrat d’assurance classique.



Commentaires

PUBLIEZ UN AVIS