Votre assurance auto à 11€ / mois, c’est possible !

Le guide de la location de voiture pas chère

Vous êtes ici : Mon Auto Assure > Autour de l’assurance auto > Le guide de la location de voiture pas chère

De nombreuses situations peuvent entraîner la nécessité de louer une voiture. Mais que ce soit pour un départ en vacances, un mariage ou un déménagement, les besoins ne sont pas les mêmes, et il est parfois difficile de s’y retrouver. Voici donc un guide pour vous aider dans toutes vos démarches.

Assurance voiture à partir de 11 €

Vous hésitez encore ? Prenez 3 minutes pour comparer des centaines d’offres.

Bien définir ses besoins

Dans un premier temps, il est essentiel de bien préciser ses besoins :

- Ai-je besoin d’une voiture pour une longue ou une courte durée ? En effet, la location longue durée commence à arriver en France, alors qu’elle est déjà très pratiquée en Angleterre ou aux États-Unis ; il est ainsi possible de louer un véhicule à l’année. Quant à la location de courte durée, elle varie : à l’heure, à la journée ou encore au mois. La flexibilité est ainsi l’apanage de ce mode de déplacement. Il est nécessaire d’estimer précisément son besoin : la durée de location est inscrite au contrat, et tout dépassement sera facturé en supplément.

- Pour quelle occasion ai-je besoin d’une voiture ? Est-ce pour des vacances, pour le travail (notamment après un voyage en train ou en avion, afin de se déplacer facilement dans la ville d’arrivée), pour un mariage ou encore pour un déménagement ? Dans ces deux derniers cas, il faudra généralement un véhicule particulier : une voiture d’exception dans le premier, un camion dans le second.

- De quel type de véhicule ai-je besoin ? À côté de la voiture classique, il existe en effet toute une gamme de véhicules spécifiques : un utilitaire (véhicule de moins de cinq tonnes de poids total autorisé en charge, pour le transport de marchandises), un minibus (pour une fête ou un événement auquel participent de nombreuses personnes), un camping-car (pour des vacances originales), une voiturette (pour une personne non titulaire du permis de conduire), une limousine (pour un mariage), une voiture de sport (pour les amateurs de sensations fortes) ou encore une voiture de collection (pour une occasion spéciale, pour le tournage d’un film).

Les démarches pour louer une voiture pendant une courte durée

Plusieurs conditions doivent être remplies par la personne qui souhaite louer une voiture ; le loueur a en effet besoin de prendre certaines garanties avant de remettre le véhicule au destinataire. Les principales conditions de locations de voiture sont ainsi :

  • être âgé de plus de 21 ans voire 25 ans chez certains loueurs ; une surtaxe « jeune conducteur » peut également être appliquée ;
  • posséder un permis valide depuis plus d’un an ; validité qui peut être portée à dix ans dans le cas de la location d’un véhicule de prestige ;
  • présenter des documents attestant de son identité et de son domicile ; il doit s’agir d’originaux, le plus souvent datés de moins de deux mois ;
  • disposer d’un moyen de paiement au nom du loueur lui-même.

En outre, seront exigés un dépôt de garantie et une avance sur location.

Les options possibles

Certaines options peuvent être ajoutées au moment de la location du véhicule, comme la présence d’un siège-bébé, de galeries pour des bagages volumineux, d’un gps ou de chaînes en cas de neige ; elles viendront grossir le prix final. Il faut en outre penser à en faire la demande au moment de la réservation.

D’autres peuvent en revanche être fondamentales, comme l’option « kilométrage illimité » ; elle signifie que le conducteur pourra rouler autant qu’il le souhaite, dans le cadre de la durée prévue au contrat. Cette formule a l’avantage de permettre de voyager plus librement et sereinement qu’un paiement au kilomètre parcouru. C’est un avantage que peut ou non proposer le loueur, qu’il est intéressant de souscrire pour les longs trajets, ou lorsque le coût au kilomètre effectivement roulé se révélera plus onéreux ; il faut en effet savoir que les kilomètres supplémentaires sont souvent facturés très chers.

Il est aussi possible de souscrire une assurance facultative. En effet, dans le cadre de la location de voiture, c’est le loueur qui souscrit une assurance, laquelle sera basique en responsabilité civile, comme l’assurance au tiers. Mais le conducteur sera donc responsable des éventuels dégâts matériels en cas d’accident responsable. Les franchises des contrats peuvent en outre se montrer très élevées. Les options d’assurance tous risques peuvent donc être très intéressantes.

Si plusieurs personnes sont susceptibles de conduire la voiture, il faut prendre l’option conducteur additionnel. Si le second conducteur n’est en effet pas déclaré, les assurances ne couvriront pas les dommages en cas d’accident.

Les bons réflexes à avoir au moment de la location

Comme pour tout contrat, il est indispensable de bien lire celui de la location d’une voiture. Cela permet notamment de connaître les limites d’utilisation posées par le professionnel. Si les utilisateurs fument, il faudra par exemple se renseigner sur le droit ou non de fumer à l’intérieur du véhicule, au risque de devoir payer des frais de désodorisation.

Il est en outre essentiel de faire un état des lieux du véhicule en présence du loueur, pour pallier tout risque de litige au moment du retour. Il faut ainsi faire le tour du véhicule, en indiquant tous les défauts, rayures et autres dégradations, à l’intérieur comme à l’extérieur, et les faire mentionner sur le procès-verbal d’état du véhicule.

En cas de défaillance du véhicule, un véhicule de remplacement peut être demandé. Il faut en outre savoir que si le véhicule réservé n’est pas disponible, un autre modèle, même de catégorie supérieure, peut être exigé sans supplément de tarif. En revanche, si le véhicule fourni est de catégorie inférieure à celle du véhicule réservé, le coût devra être baissé en conséquence. Les classifications se décomposent de la manière suivante :

  • Mini, (catégorie A) petite citadine 3 portes, petit coffre.
  • Économique, (catégorie B) : petite voiture polyvalente.
  • Compacte, (catégorie C) : taille moyenne.
  • Break, Familiale, berline.
  • Grand monospace : 7 places.

S’assurer un bon retour du véhicule

Au moment de la restitution du véhicule, il est important de prêter une attention toute particulière aux remarques portées sur le procès-verbal d’état de la voiture, car si des dégradations non mentionnées sont facturées par la suite, elles sont considérées comme illicites. Enfin, il faut savoir que le véhicule doit être rendu avec un réservoir plein, au risque, dans le cas contraire, de devoir assumer le coût du carburant manquant, à un prix souvent supérieur à celui de la distribution locale.

Il est recommandé de rapporter le véhicule lorsque les bureaux du professionnel sont ouverts, pour éviter tout litige ; le locataire est en effet tenu responsable des éventuels dommages subis par le véhicule avant l’ouverture de l’agence. En outre, il est toujours préférable de faire l’état des lieux de retour avec le professionnel.

En cas de contravention suite à un excès de vitesse flashé par radar, c’est le loueur qui reçoit le procès-verbal, effectue une comparaison avec ses contrats de location et désigne le conducteur aux autorités.