Votre assurance auto à 11€ / mois, c’est possible !

Assurance auto pour conducteur malussé

Vous êtes ici : Mon Auto Assure > Bonus-malus > Assurance auto pour conducteur malussé

Un conducteur malussé sera amené à payer plus cher l’assurance de sa voiture. Il existe néanmoins des astuces qui permettent de faire baisser le coût de celle-ci en dépit du malus.

Assurance voiture à partir de 11 €

Vous hésitez encore ? Prenez 3 minutes pour comparer des centaines d’offres.

Qu’est-ce qu’un conducteur malussé ?

On parle de conducteur malussé lorsque son coefficient de bonus-malus est supérieur à 1. Le bonus-malus est en effet un système qui permet de varier chaque année la prime de référence de l’assurance auto, en fonction du comportement du conducteur sur la route. Sont pris en compte les événements des douze derniers mois, avec deux mois de décalage. Ce bonus-malus est calculé grâce au CRM (coefficient de réduction-majoration), dont la valeur de base est de 1 :

  • en cas d’absence de sinistre, l’automobiliste obtient une baisse de 5 % de ce coefficient ; c’est-à-dire que le coefficient initial, puis celui de l’année précédente, sera multiplié par 0,95.
  • en cas d’accident responsable, il se voit appliquer une hausse de 25 % par accident entièrement responsable, le coefficient de référence est alors multiplié par 1,25 et par 1,125 en cas de responsabilité partielle dans l’accident.


Certains sinistres n’ajoutent cependant pas de malus :

  • accident de stationnement sans tiers identifié ;
  • vols ;
  • incendies ;
  • bris de glace.

Un conducteur malussé est un conducteur dont le profil est à risque pour les assureurs ; il sera donc contraint de payer une prime d’assurance annuelle plus élevée que la moyenne, se voyant même parfois résilié par son assureur. Or, cet historique défavorable le suivant, il lui est souvent difficile de retrouver une protection, pourtant légalement obligatoire pour conduire un véhicule.

Comment trouver une assurance lorsqu’on est malussé ?


Certains assureurs ont fait des conducteurs au lourd malus leur spécialité ; néanmoins, s’ils acceptent les automobilistes ayant un tel profil, leurs tarifs restent plus élevés que ceux d’un contrat classique. Il est toujours préférable de mettre les offres en concurrence grâce à un comparateur d’assurance. Ces services en ligne permettent d’obtenir rapidement des devis personnalisés.


Une autre solution est de faire appel au BCT, le Bureau central de tarification, lorsque l’on se heurte à plus de deux refus de la part des assureurs. Après l’écoulement d’un délai de 15 jours suivant la notification des réponses négatives, il est possible de saisir le BCT, à charge pour ce dernier de s’occuper des démarches auprès des compagnies d’assurances et de négocier un contrat. Le conducteur sera néanmoins obligé d’accepter la prime d’assurance appliquée, dont le prix sera certainement plus élevée que le tarif moyen en cours.

Pourquoi le prix d’une assurance malussé est-il plus élevé ?


Le système du bonus-malus joue un rôle crucial dans le calcul du montant d’une assurance auto. Les conducteurs malussés sont par conséquent obligés de payer une prime annuelle supérieure à la moyenne. Dans certains cas, ils sont résiliés par leur assurance, qui ne désire plus couvrir une personne dont le niveau de risque est élevé. Désavantagés par cet historique hostile, certains conducteurs éprouvent de nombreuses difficultés à retrouver une assurance. Le malus possède donc de nombreuses conséquences sur l’assurance, et c’est la principale raison pour laquelle le prix d’une assurance malussé est plus élevé.

Bonnes pratiques pour réussir à s’assurer


Il existe de nombreuses pratiques qui permettront à un conducteur malussé de trouver une assurance adaptée. On cite notamment :

  • l’assurance au tiers : il s’agit d’un type de contrat qui permet de ne payer qu’une cotisation de base qui, même malussé peut empêcher des factures d’assurance trop élevées ;
  • voiture de faible puissance : le conducteur malussé peut mettre des chances de son côté en optant pour une voiture de plus de 5 ans, de faible puissance, laquelle sera garée dans un endroit sûr ;
  • lieu d’habitation ;
  • stationnement du véhicule ;
  • voiture d’occasion ;
  • etc.


En effet, les assureurs ne prennent pas uniquement en compte votre bonus-malus lorsqu’il vous propose un contrat. Ils prennent également en compte votre profil ; veillez donc à mettre toutes les chances de votre côté.


Dans le cas contraire, vous pouvez opter pour des assurances temporaires, juste le temps de trouver une bonne assurance sur le long terme. Il convient également de noter que si vous passez 2 années consécutives sans sinistre responsable, votre bonus-malus affichera un coefficient égal à 1.