Votre assurance auto à 11€ / mois, c’est possible !

Les 10 erreurs à éviter pour rester couvert par l’assurance auto

Vous êtes ici : Mon Auto Assure > Contrat > Conducteur résilié > 10 erreurs à éviter

Quelques erreurs sont à éviter lors de vos déclarations à votre assurance auto. Tant à la souscription qu’en cours de contrat. Des omissions qui peuvent vous coûter cher : résiliation du contrat, non indemnisation d’un sinistre et mêmes dédommagements à régler en cas de fausse déclaration intentionnelle. Retenez que toute modification qui peut modifier le risque pour lequel vous êtes assuré doit être déclarée.

Assurance voiture à partir de 11 €

Vous hésitez encore ? Prenez 3 minutes pour comparer des centaines d’offres.

Changements au niveau du véhicule

Tous les changements au niveau de votre voiture doivent être signalés à votre assureur. Même des éléments qui vous paraissent mineurs, comme le lieu de parking ou un changement d’emploi.

1- Ne pas déclarer des modifications sur le véhicule

Vous êtes adepte du tuning et vous avez effectué des transformations sur votre voiture ? Toutes les modifications entraînant un changement de données sur la carte grise doivent être signalées. C’est le cas si le moteur a été boosté et que la cylindrée change. L’ajout d’équipements comme un toit ouvrant ou des places en plus ou en moins doivent aussi faire l’objet d’une déclaration. A ce moment-là votre assureur vous propose un nouveau contrat qui sera sans doute plus cher que le précédent si votre voiture a gagné en puissance.

Si vous ne le faites pas, vous risquez la résiliation pure et simple de votre contrat. Ce qui engendre un fichage à l’AGIRA qui va rendre plus difficile la souscription d’une nouvelle assurance, ce fichier étant consulté par les professionnels. En cas d’accident, vous ne serez sans doute pas indemnisé.

2- Mentir sur le lieu de parking de la voiture

Vous avez déclaré que votre véhicule était garé dans un parking clos alors que vous le stationnez dans la rue ? Là aussi vous risquez la résiliation pure et simple de votre contrat puisque le risque a été sous-évalué. Ainsi les actes de vandalisme et de vol sont plus fréquents dans un lieu ouvert que dans un parking fermé.

En cas de vol ou tentative de vol de votre auto, votre assurance va moins bien vous indemniser ou pas du tout. La minoration de l’indemnisation intervient lorsque votre assureur considère que vous n’avez pas fait exprès de vous tromper de lieu de parking. C’est alors une fausse déclaration non intentionnelle. S’il pense que vous l’avez fait sciemment, vous ne percevrez aucune indemnité pour votre voiture volée ou vandalisée. En plus, le contrat peut être déclaré nul : ce qui signifie que vous n’êtes plus assuré et que, si vous avez perçu des indemnités après un sinistre, vous devrez les rembourser.

3- Utiliser votre véhicule pour des déplacements professionnels

Si vous utilisez désormais votre voiture pour vos déplacements professionnels, vous devez aussi le signaler. Et ce même si vous êtes assuré pour les trajets domicile-travail, ce qui ne vous couvre que pour le parcours séparant votre logement de vos locaux de travail habituels (dont l’adresse vous est demandée à la souscription du contrat).

Là aussi vous vous exposez à une résiliation de votre contrat et à une minoration de votre indemnisation. Pour l’éviter avertissez votre assureur de votre nouveau besoin. Il vous proposera un avenant qui intègre ces trajets.

4- Omettre de déclarer un changement d’emploi

Un changement d’emploi peut avoir un impact sur le risque auto assuré. Par exemple, le fait de parcourir davantage de kilomètres ou de troquer un poste en périphérie de ville contre un emploi au coeur d’une grande ville fait augmenter les probabilités de sinistre. En cas d’omission de déclaration, la résiliation est rare. Vous vous exposez plutôt à être moins bien indemnisé en cas d’accident. Et à une augmentation de votre prime d’assurance auto.

Changements au niveau du conducteur

Certains changements au niveau du conducteur doivent aussi être déclarés. Notamment si vous avez été condamné pour conduite en état d’ivresse ou que vous avez eu un sinistre.

5- Oublier de déclarer une conduite accompagnée

Une conduite accompagnée doit absolument être déclarée à votre assureur. Elle modifie le risque puisque le volant va être confié à un conducteur novice. Si votre assureur s’aperçoit que vous utilisez votre véhicule pour l’apprentissage de la conduite sans l’avoir signalé vous risquez une résiliation de votre contrat. S’il s’en rend compte à la suite d’un sinistre, votre indemnisation sera minorée ou nulle.

6- Omettre de déclarer un deuxième conducteur

Même si votre contrat contient une option prêt de volant, vous devez déclarer un deuxième conducteur si ce dernier conduit régulièrement votre véhicule. Le prêt de volant ne couvrant que les conducteurs occasionnels. Si vous ne le faites pas, la sanction est souvent la même que pour l’absence de déclaration de conduite accompagnée : diminution ou nullité de l’indemnisation en cas de sinistre et/ou résiliation de votre contrat.

7- Oublier d’avertir que vous avez déménagé

Vous venez de quitter une petite ville pour une grande agglomération ou l’inverse ? Le risque assuré change, vous devez donc le déclarer à votre assureur auto. Si vous oubliez, vous ne serez sans doute pas résilié. Mais votre prime va être revue à la hausse ou à la baisse en fonction de votre lieu d’habitation. C’est peut être aussi le moment de prendre une couverture plus large. Par exemple si vous déménagez dans une grande ville et que votre véhicule est récent, un dommages tous accidents peut être utile, accrochages et autres sinistres y étant plus fréquents qu’à la campagne.

En revanche, si votre assureur s’aperçoit du changement après un sinistre, votre indemnisation va être plus basse que prévu. Généralement, la somme qui reste à votre charge correspond à la différence entre la prime que vous auriez dû payer avec le nouveau risque et celle que vous réglez actuellement. Par exemple, si votre prime annuelle est de 300 euros et que vous auriez dû vous acquitter de 500 euros, 200 euros ne seront pas remboursés par votre assurance. A cela s’ajoute le montant de la franchise qui est précisé dans votre contrat.

8- Ne pas signaler une condamnation pour conduite en état d’ivresse

Même si vous n’avez pas eu d’accident, une conduite en état d’ivresse doit absolument être signalée à votre assureur. Si vous ne le faites pas et qu’il s’en aperçoit la résiliation est systématiquement la règle. S’il pense que vous l’avez fait exprès (fausse déclaration intentionnelle), le contrat peut être déclaré nul. Des sanctions assez importantes qui peuvent vous motiver à signaler votre délit, même si votre prime va sans doute être augmentée. La règle est d’appliquer une majoration de 150% à son montant. Soit 450 euros par an si elle s’élevait jusque-là à 300 euros.

9- Omettre de signaler un retrait de permis

Sur l’échelle des oublis graves le retrait de permis est sans doute l’un des plus importants. La résiliation sera immédiate et le contrat sans doute déclaré nul, surtout si la découverte de votre absence de permis s’effectue après un sinistre.

Outre les risques d’être résilié, vous avez tout intérêt à signaler votre retrait. Vous n’avez plus le droit de conduire, votre voiture reste donc au garage. Vous pouvez alors passer sur un contrat au tiers qui est le seul obligatoire et ainsi économiser sur votre prime d’assurance, le temps de retrouver votre permis.

10- Oublier de déclarer un sinistre avec dommages corporels

Il est parfois conseillé de ne pas déclarer les petits sinistres de type accrochage et rayures pour éviter le malus. Mais pas s’il y a des dommages corporels, qu’il s’agisse des vôtres ou de ceux d’un tiers. Si vous ne les déclarez pas, votre assurance ne vous indemnisera pas pour vos blessures. Elle versera une somme aux tiers mais se retournera ensuite contre vous pour se faire rembourser.

Votre contrat va sans doute être résilié et il peut aussi être déclaré nul, entraînant de nouvelles dépenses puisque vous devez rembourser toutes les indemnisations que vous avez perçu lors des sinistres précédents.

Assurance voiture dès 11 €/mois

Obtenez vos devis d'assurance auto. C'est Simple, Rapide et 100% Gratuit.



Commentaires

PUBLIEZ UN AVIS