Votre assurance auto à 11€ / mois, c’est possible !

Les stages de récupération de points du permis de conduire

Vous êtes ici : Mon Auto Assure > Autour de l’assurance auto > Les stages de récupération de points du permis de conduire


Les infractions routières comme les excès de vitesse, l’alcool au volant ou l’usage du téléphone tenu en main entraînent un retrait de points en plus de l’amende pécuniaire. Le Code de la route et les règles du permis à points ont prévu la possibilité de récupérer des points en faisant un stage de récupération de points volontaire sous conditions.

Assurance voiture à partir de 11 €

Vous hésitez encore ? Prenez 3 minutes pour comparer des centaines d’offres.

Qu’est-ce qu’un stage récupération de points ?


Le stage de récupération de points est une formation de 2 jours permettant de récupérer 4 points dans la limite d’une fois par an.


C’est un stage de sensibilisation à la sécurité routière avec 20 participants maximum et 2 animateurs. Ce n’est pas un stage de code ou de conduite comme à l’auto-école, il n’y a pas d’examen. Il faut être présent durant les 2x7h et respecter les horaires avec assiduité.


Le stage a lieu dans un centre agréé par la préfecture. L’inscription en ligne à un stage de récupération de points agréé est possible sur legipermis.com à la date et au lieu de votre choix. Il est à noter que l’on n’est pas obligé de faire un stage permis à points dans le département où l’on habite.

Quelles conditions pour faire un stage permis à points ?


La récupération de points avec un stage volontaire (cas n°1) est accessible à tous les permis dès lors que l’on respecte les conditions suivantes :

  • Avoir perdu des points avec une infraction. Il existe un délai entre le paiement de l’amende de la contravention et la perte réelle de points. Le mieux est de vérifier son solde de points.
  • Avoir un permis valide, sans avoir reçu de lettre d’invalidation (lettre 48SI), ni d’annulation d’un juge. Il est par contre possible de faire un stage en cas de suspension ou de rétention du permis de conduire.
  • Respecter le délai d’1 an et 1 jour entre 2 stages volontaires avec récupération de points.

Pour les jeunes conducteurs en permis probatoire


Il est possible pour un jeune permis de faire un stage de récupération de points volontaire, mais il faut noter qu’il existe un dispositif de stage obligatoire quand on perd 3 points ou plus en une seule infraction. Le titulaire du permis reçoit alors une lettre référence 48n qui l’oblige à suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière (cas n°2) dans un délai de 4 mois.