Votre assurance auto à 11€ / mois, c’est possible !

Comment fonctionne la prime de l’assurance auto ?

Vous êtes ici : Mon Auto Assure > Devis assurance auto > Prime assurance auto

Il est nécessaire de payer une prime d’assurance pour bénéficier des garanties d’un contrat d’assurance auto. Définition, calcul, augmentation… On vous explique tout !

Assurance voiture à partir de 11 €

Vous hésitez encore ? Prenez 3 minutes pour comparer des centaines d’offres.

Qu’appelle-t-on une prime d’assurance ?

Il est obligatoire de payer une prime d’assurance pour bénéficier des garanties d’un contrat d’assurance auto. Voici quelques éléments pour mieux la comprendre.

Définition de la prime d’assurance

La prime d’assurance correspond au montant final que l’assuré doit verser à sa compagnie pour bénéficier de la couverture de son contrat pendant un an. Son coût représente les risques rattachés aux garanties souscrites, les frais de gestion et le bénéfice de l’assureur.

Qu’est-ce que la différence entre la prime d’assurance auto et la cotisation ?

On admet généralement que la prime d’assurance correspond à la somme de toutes les cotisations sur une année. Elle réunit la totalité des versements dus sur cette période pour bénéficier du contrat d’assurance. Les cotisations sont liées à une périodicité mensuelle ou trimestrielle.

Qui doit payer la prime d’assurance ?

La prime d’assurance est généralement payée par le souscripteur du contrat (qu’il en soit ou non le bénéficiaire). Mais elle peut aussi être réglée par une autre personne. Elle peut être payée en une fois ou en plusieurs fois.

Comment est calculée la prime d’assurance ?

Le calcul de la prime d’assurance tient compte de plusieurs critères. Certains dépendent du conducteur, d’autres du véhicule, et enfin d’autres sont corrélés au produit ou à la politique de la compagnie. La formule de calcul exacte est donc différente d’un assureur à un autre.

Les critères liés au conducteur

Les caractéristiques du conducteur sont déterminantes pour évaluer le montant de la prime d’assurance.

Les caractéristiques du conducteur

La date d’obtention du permis de conduire, l’âge, ou encore la localisation de l’assuré, influent sur le niveau de la prime d’assurance.

  • Âge : à partir de 60 ans, les tarifs des assurances auto peuvent augmenter. Cela est principalement dû à la diminution des capacités visuelles ou auditives.
  • Date du permis de conduire : les compagnies prévoient en principe une surprime pour les jeunes conducteurs. D’après les statistiques de la sécurité routière, ils font face à davantage de sinistres que les personnes plus expérimentées.
  • Localisation : les prix des assurances auto varient selon le lieu d’habitation. Les taux de sinistralités ne sont en effet pas les mêmes dans toutes les régions.

Le sexe n’est plus un critère de définition des prix depuis 2012. Cela a été interdit par la Cour de Justice de l’Union européenne.

L’historique du conducteur

Les antécédents de conduite du conducteur permettent à l’assureur d’évaluer les risques liés au contrat. Il consulte le relevé d’information afin d’en prendre connaissance.

  • Bonus-Malus : il est également appelé coefficient de réduction-majoration. Il s’agit d’un système de modulation de la prime d’assurance qui dépend du comportement de l’assuré. Il diminue en l’absence de sinistre et augmente dans le cas contraire. Les prix évoluent en conséquence. Il est plafonné à 0,50 (bonus de 50 %) et 3,50 (malus de 350 %).
  • Nombre de sinistres : le relevé d’information indique le nombre de sinistres survenus lors des cinq années précédentes.

Le contenu du relevé d’information peut amener l’assurer à classer le conducteur parmi ceux à risque. On parle de risque aggravé avec des situations telles que le non-paiement des cotisations, un malus important, de graves infractions au code de la route ou des sinistres trop fréquents.

Le niveau des garanties

Le niveau des garanties est évidemment l’un des facteurs clés qui permettent de définir la prime d’assurance. L’assuré peut généralement choisir entre trois niveaux.

  • L’assurance auto au tiers : elle correspond au niveau minimum légal de garanties nécessaire pour sa voiture. Elle prévoit obligatoirement la responsabilité civile, laquelle implique le remboursement des dommages.
  • L’assurance auto au tiers amélioré (ou tiers plus) : elle permet de moduler sa formule en ajoutant quelques garanties par rapport au niveau le plus bas. Les compagnies prévoient en principe le bris de glace, le vol et l’incendie, ou encore les tempêtes.
  • L’assurance tous risques : il s’agit de la protection la plus étendue. Elle permet la prise en charge de nombreux sinistres, y compris ses propres dommages en cas d’accident responsable.

Le modèle et l’ancienneté du véhicule

La valeur de la voiture qui doit être assurée est très proportionnelle au montant de la prime d’assurance. Cette dernière est notamment liée à la marque et au modèle de la voiture. Elle dépend aussi de sa valeur à neuf, son nombre de kilomètres, sa puissance et son état (neuf ou occasion).

Pourquoi le prix est différent d’un modèle ou d’un carburant à un autre ? Parce que les dépenses liées aux réparations sont différentes. Le coût des pièces de rechange sur les diesels est en principe plus élevé.

Le top 10 des voitures les moins chères à assurer :

  1. Citroën Saxo SX électrique
  2. Peugeot 106 électrique
  3. Smart Fortwo Electric drive greenflash
  4. Kia Soul EV Electric
  5. Renault Zoé ZE Business Q90
  6. Smart Forwo 1.0 71 Prime (Coupé – Essence)
  7. Peugeot 206 X Line 1.4 HDI (Diesel)
  8. Peugeot ION électrique
  9. Hyundai I10 1.0 (Essence)
  10. Peugeot E-208 électrique.

L’usage de la voiture

L’assurance auto peut être plus ou moins chère selon l’usage que l’on a du véhicule. Les risques sont plus élevés dans certaines zones de circulation, et la voiture a plus de chance d’être vandalisée si elle est stationnée dans une rue plutôt que dans un jardin. Les villes représentent généralement un coût plus élevé que les campagnes.

Les paramètres externes

Les prix proposés par les différentes compagnies dépendent de paramètres externes, tels que l’inflation, le taux de sinistralité, ou encore le coût des réparations (et donc des pièces de rechange).

Vous souhaitez trouver le contrat qui correspond le mieux à vos besoins ? Profitez de notre comparateur d’assurances auto. Il est gratuit et sans engagement et vous permettra de visualiser des dizaines de devis en quelques minutes !

Qu’est-ce qui peut faire varier la prime d’assurance ?

Le niveau de la prime d’assurance n’est pas gravé dans le marbre. Il peut varier d’une année à une autre.

Pourquoi la prime d’assurance peut augmenter ?

La prime d’assurance peut augmenter, plusieurs éléments peuvent l’expliquer :

  • Un changement de niveau ou l’ajout d’une garantie.
  • L’augmentation du coefficient de réduction-majoration (malus), suite à un sinistre.
  • L’augmentation du niveau de sinistralité.
  • Un changement de la voiture.
  • Un changement de situation personnelle qui fait augmenter le risque.
  • L’augmentation des frais de gestion de la compagnie.
  • Une décision stratégique de l’assureur.
  • La hausse des taxes ou la réponse face à la conjoncture.
  • L’ajout de garantie obligatoire par le législateur.
  • L’augmentation de l’indexation (si une clause d’indexation figure dans le contrat).

Peut-on refuser l’augmentation de la prime d’assurance auto ?

Les conditions générales du contrat peuvent prévoir une clause de révision (ou « d’adaptation des cotisations », ou encore « de majoration ») qui rend possible pour l’assureur de réviser le prix. Si elle apparaît dans les conditions générales, il est impossible de contester l’augmentation. Dans le cas contraire, il est possible de la refuser et de conserver l’ancien tarif. L’assureur pourra quant à lui résilier le contrat sans pénalité à la date anniversaire, avec un préavis de deux mois.

Si l’augmentation du tarif ne peut être contestée, il est possible de résilier le contrat. Prenez bien le temps de consulter les clauses inscrites dans les conditions générales. Elles peuvent fixer un taux minimal pour que la résiliation soit rendue légale. Globalement, la résiliation est possible en cas de décision stratégique ou d’apparition d’un nouveau risque. Elle ne l’est pas en cas d’aggravation du risque, d’application d’un malus, d’ajout de garantie légale ou de hausse des taxes obligatoires.

À noter qu’il est possible de résilier son contrat d’assurance auto à n’importe quel moment, après la première année. Et si vous changez d’assureur, c’est la nouvelle compagnie qui s’occupe des formalités administratives liées à la résiliation. Vous souhaitez trouver la formule idoine ? Utilisez notre comparateur avec devis en ligne !

Qu’est-ce que l’appel de prime d’assurance ?

L’appel de prime d’assurance correspond à l’avis d’échéance qui demande le règlement de la prime d’assurance. Le document doit notamment préciser la date limite de paiement, ainsi que le montant à verser. L’assuré dispose en principe de dix jours pour le faire. Si le délai est dépassé, la compagnie adresse une mise en demeure par lettre recommandée. L’assuré dispose alors de 30 jours supplémentaires pour payer. S’il ne le fait pas, l’assureur peut résilier le contrat sous dix jours et les garanties prennent fin.

La prime moyenne des assurances auto

Selon un article publié par Le Parisien, la prime d’assurance auto était en moyenne de 641 euros par an, en France, en 2021 (soit 9 euros de moins qu’en 2020). Elle était supérieure à celle des Anglais (617 euros) et des Espagnols (606 euros).

Comme indiqué plus haut, les prix de la prime d’assurance auto sont très variables, et sont liés à de nombreux critères.

Comment réduire sa prime d’assurance ?

Voici quelques conseils pour réduire le montant de son assurance auto.

  • Optez pour un contrat qui répond à vos besoins : prenez le temps d’évaluer les risques liés à votre situation.
  • Diminuez le niveau des garanties : si votre voiture présente une faible valeur, il peut être judicieux de se contenter d’un contrat au tiers.
  • Augmentez vos franchises : les franchises correspondent à ce qui reste à la charge de l’assuré, en cas de sinistre.
  • Ne déclarez pas les petits sinistres : les périodes sans incident peuvent vous permettre de faire baisser la cotisation.
  • Comparez les prix et changez de compagnie : l’utilisation d’un comparateur en ligne peut vous aider à faire des économies importantes.
  • Choisissez une formule au kilomètre : si vous roulez peu, une formule au kilomètre peut être rentable.
  • Sélectionnez une assurance auto "pay as you drive" : ce type de contrat prévoit l’installation d’un boîtier électronique dans la voiture, qui permet de bénéficier de réduction en cas de conduite "douce".
  • Passez votre permis avec la conduite accompagnée : les sinistres sont moins importants chez les jeunes qui optent pour la conduite accompagnée. Les prix sont réduits en conséquence.
  • Prenez une assurance en ligne : les frais de fonctionnement des assurances en ligne sont moins élevés et se répercutent sur les tarifs.
  • Servez-vous des promotions : de nombreuses compagnies lancent des campagnes promotionnelles, chaque année. Profitez-en !
  • Installez des équipements contre le vol : certains contrats prévoient des réductions en cas d’utilisation d’accessoires antivol.
  • Changez de voiture : les voitures plus anciennes ou de valeur moindre coûtent moins cher à assurer.
  • Dotez-vous d’une dashcam : certains contrats prévoient une forte réduction de la prime d’assurance auto pour les voitures pourvues d’une dashcam (caméra).

L’utilisation d’un comparateur en ligne peut vous aider à déterminer vos besoins avec précision et choisir la formule la moins chère qui y répond. C’est gratuit, sans engagement et ne prend quelques minutes : profitez-en !

Questions / Réponses

Qu’est-ce qu’une prime d’assurance ?


La prime d'assurance automobile est la somme payée par l'assuré pour bénéficier des garanties d'un contrat, sur un an.

Comment est calculée une prime d’assurance ?


Le calcul de la prime d'assurance est différent d'une compagnie à une autre. Il dépend du véhicule, de son usage, du contenu du contrat et du profil du conducteur.

Peut-on refuser l’augmentation de la prime d’assurance ?


Les possibilités de refus de l'augmentation de la prime d'assurance dépendent du contenu des conditions générales. La présence d'une clause de révision exclut par exemple la possibilité de s'y opposer. Il est impératif d'en prendre connaissance.

Quel est le prix moyen d’une assurance auto ?


En 2021, le montant moyen d'une prime d'assurance auto était de 641 euros par an, en France.

Assurance voiture dès 11 €/mois

Obtenez vos devis d'assurance auto. C'est Simple, Rapide et 100% Gratuit.



Commentaires

PUBLIEZ UN AVIS